Ma recette de shampoing solide nourrissant au monoï

IMG_20160616_165924

Aujourd’hui, je vous montre comment réaliser un shampoing solide facilement et rapidement à la maison. J’aimais beaucoup les shampoings Lush mais j’ai tendance à me tourner de plus en plus vers des produits bio et naturels. Mes cheveux blonds méchés et ondulés ont besoin de beaucoup de nutrition, donc je me suis concoctée une petite recette avec de bons ingrédients nutritifs.

Le concept du shampoing solide génial : c’est économique, facile à emporter et à utiliser, et ça se rince très bien. Ayant entendu beaucoup de bien des shampoings solides maison, je me devais de tester !

La première à m’avoir inspirée est sans conteste Lyla du blog Naturellement Lyla (vous pouvez retrouver la recette filmée sur Youtube). J’ai pioché quelques idées sur les blogs et le site Aroma-zone et roule ma poule je me suis lancée et j’ai adapté la recette à mes besoins et envies !

| Ma recette (pour 100 g de shampoing) |

Avant de commencer, sachez que vous pouvez modifier cette recette selon vos envies : enlever ou changer les huiles et l’extrait aromatique, couper le shikakaï avec une autre poudre (celle d’ortie par exemple, si vous avez le cuir chevelu gras), ajouter des huiles essentielles (15 à 20 gouttes).

  • 60 g de SCI (sulfate qui permet au shampoing de mousser)
  •  10 g de poudre de shikakaï 
  • 10 g de de beurre de mangue
  • 10 g de macérât de monoï 
  • 10 g d’eau 
  • 20 à 30 gouttes d’extrait aromatique de monoï 

La liste des ingrédients peut vous paraître importante mais en réalité je les ai scrupuleusement choisis, ainsi que le conditionnement (vive les dosettes d’huiles de 10 ml !), afin d’éviter les gaspillages. Méfiez-vous des formulations compliquées que l’on peut trouver sur Aroma-Zone par exemple. Certaines nécessitent beaucoup d’ingrédients dont certains spécifiques qui ne vous serviront peut-être qu’une fois.

La préparation est assez simple, rapide et se déroule au bain marie. Tout d’abord, je verse le SCI ainsi que l’eau dans mon récipient. Je mélange bien puis j’y ajoute le beurre de mangue, le macérât de monoï (il peut être nécessaire de les faire fondre avant utilisation s’ils se présentent sous forme solide) et la poudre de shikakaï. Pour terminer, vous pouvez rajouter vos huiles essentielles, chose que je n’ai pas faite. La pâte doit être bien homogène. Je la tasse bien dans mes moules (personnellement j’utilise des petits moules en forme de coeur destinés à la base pour la pâtisserie) et je laisse poser une bonne journée histoire que le savon se solidifie comme il faut.

IMG_1152

| Conseils pratiques |

L’avantage du shampoing solide, au même titre qu’un savon sous forme de pain, est son côté économique. Vous avez le choix entre deux méthodes d’utilisation. La première est de passer le shampoing directement sur son cuir chevelu. La seconde est de le frotter entre ses mains pour le faire mousser, et de masser ensuite le cuir chevelu avec ce que l’on a prélevé de shampoing. Ma préférence va pour la seconde option, plus économique. Je trouve qu’avec la première méthode on utilise plus de shampoing que nécessaire, ce qui a donc pour effet de l’user plus rapidement.

Le second conseil que je pourrais vous donner concerne la conservation du shampoing solide. Si vous avez déjà testé les shampoings Lush (ou autre) avant, vous vous êtes peut-être faites avoir comme moi au début. Je laissais le shampoing dans la douche, et à force d’être en contact avec l’eau et l’humidité il a fini par fondre beaucoup plus vite que prévu. Pour ma part je le laisse sécher à l’air libre sur un papier absorbant (sinon il peut laisser des traces sur le rebord de la baignoire, du lavabo etc.), je le range dans un sac de congélation puis au placard jusqu’à la prochaine utilisation.

IMG_1212

| Mon avis à 1 mois d’utilisation |

Evidemment, je n’ai pas testé le shampoing sur 1 an mais ayant le cuir chevelu sensible et les cheveux abîmés, j’ai pu très vite voir s’il me convenait ou pas. Le verdict est : oui oui oui ! Les cheveux sont doux, en pleine forme et je dois l’avouer, brillants comme jamais. Je l’ai utilisé après une coloration et il m’a bien aidée à retrouver des longueurs douces et saines. Pour l’instant, je n’ai noté aucune irritation du cuir chevelu, ce dernier a l’air de très bien supporter le sulfate. L’autre gros avantage de ce shampoing est que le gain de place lorsqu’on part en voyage est considérable. Je compte en fabriquer d’autres très bientôt, je suis conquise !

Et vous, vous avez déjà testé le shampoing solide maison ? Tentées de tester ?

Sans titre 2

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *